Retour sur l’expérience vécu par Adrián lors de la conférence Pegasus

Adrián Rubio Cubas a bénéficié d’une bourse de la Fondation pour participer à la Conférence Pegasus, rencontre qui permet à des diplômés européens du secteur aérospatial de présenter les travaux effectués dans le cadre de leur projet de fin d’études.

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 16/01/2019

Partager

Quel sujet as-tu présenté lors de cette conférence étudiante à Madrid 

Mon sujet était « l’étude des énergies liées au moteur dont l’objectif n’est pas la génération de poussée ». Il entre en lien avec le développement de l’aviation qui vise à trouver des architectures de plus en plus intégrées entre voilure et moteur ainsi qu’à réduire l’impact environnemental. Mon sujet a été construit au sein du Département Aérodynamique et Propulsion de l’ISAE-SUPAERO et dans le cadre de la chaire « Architectures propulsives innovantes » (AEGIS) signée entre SAFRAN, l’Institut et la Fondation.

Comment l’as-tu mis en pratique ?

J’ai d’abord fait une étude de la littérature pour explorer les atouts des nouvelles architectures propulsives, telles que la configuration de nacelles « over-the-wing ». Avec l’aide du logiciel de conception Pacelab, j’ai mis en place cette configuration avec l’objectif d’analyser les interférences aérodynamiques associées. J’ai ensuite mené une étude visant à quantifier l’énergie qui est fournie à certains systèmes de l’avion tels que le système d’air conditionné et pressurisation, l’hydraulique, l’électrique et la protection contre la pluie et givre et aussi l’étude des performances sous différents cas de panne.

Que retiens-tu de ta participation à cette conférence ?

L’expérience a été très positive, elle m’a permis de partager mon projet avec la communauté du secteur aéronautique et spatial, d’échanger avec des diplômés provenant de différentes universités et de différents pays. Ces échanges sur nos expériences, nos travaux de recherche m’ont amené à découvrir de nombreuses autres voies d’innovation dans ce secteur. Je voudrais remercier la Fondation pour son soutien qui m’a permis plus facilement de participer à cette conférence.