Rencontre avec Jean-Paul Herteman

Diplômé de SUPAERO et ancien PDG de Safran, Jean-Paul Herteman préside la première campagne de levée de fonds de l'Ecole, menée avec le soutien de la Fondation ISAE-SUPAERO.

Il nous a fait part des raisons qui l'ont poussé à s'engager dans cette campagne qui porte l'avenir de l'Ecole.

Catégorie : Donateurs et mécènes

Publié le : 01/03/2016

Partager

Quel est l'objectif de cette campagne de levée de fonds  ?

Notre campagne s’inscrit dans la mission de la Fondation, c’est-à-dire lever des fonds pour soutenir l’école dans ses projets de formation et recherche et l’accompagner au plus haut rang mondial de la formation d’ingénieurs en aérospatial et autres technologies de pointe.

Nous avons déjà récolté 12,3 millions d’euros depuis le début de la campagne en 2011, et notre objectif est d’avoir réuni 40 millions d’euros à l’horizon 2018.

Pour remplir cet objectif, nous cherchons à mobiliser la générosité de nos anciens étudiants, et nous sollicitons également les industriels du secteur aéronautique et d’autres grands employeurs d’ingénieurs ISAE-SUPAERO (défense, banques, assurances, conseil…) dans le cadre de chaires par exemple.

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans cette campagne ?

Je suis moi-même diplômé de SUPAERO et je peux affirmer que la richesse de l’expérience humaine et la qualité de l’enseignement que j’ai reçues m’ont accompagné tout au long de ma vie professionnelle. C’est aussi une école de passionnés, au sein de laquelle existe un véritable esprit de cohésion qui se retrouve non seulement plus tard dans nos réseaux professionnels mais aussi dans notre vie personnelle.

En présidant la campagne de levée de fonds de la Fondation de l’école, je souhaite à mon tour contribuer au développement de cette excellente école et faire que les étudiants de demain bénéficient de ce que j’ai reçu en héritage.

Quel rôle joue la Fondation dans le soutien au développement de l'Institut ?

La Fondation, grâce aux moyens dont elle dispose, permet de lever des fonds et les distribuer au service de l’Institut. En diversifiant les sources de financement au-delà de l’apport constant et déterminant  de la tutelle du ministère de la Défense, nous apportons notre support à de nombreux projets stratégiques pour l’ISAE-SUPAERO.  

Nos axes de financement sont clairs et équilibrés : recherche et enseignement, pédagogie innovante, ouverture internationale, entreprenariat et solidarité. Ils se combinent pour offrir à nos étudiants la meilleure formation possible en leur donnant les clés pour répondre aux challenges du monde d’aujourd’hui.

Pouvez-vous nous donner un exemple de projet soutenu grâce à la Fondation ?

Notre plus grande source de financement, en termes de volume, provient de nos partenaires industriels et institutionnels.

Je pourrais citer par exemple le soutien du fonds Axa pour la Recherche qui soutient les travaux de l’Institut sur les mécanismes neuronaux de l’erreur humaine dans le but d’identifier les facteurs de risque et proposer des solutions pour améliorer encore la sécurité aérienne. Financée sur 20 ans, cette chaire est un formidable projet à la croisée des techniques modernes de neuro-imagerie, du traitement du signal neuronal et d’intelligence artificielle et elle aura des retombées concrètes majeures pour tous.

Retrouvez tous nos reportages