Raid dans le désert, solidarité et compensation carbone : 4L Trophy 2020 !

Créée en 2018 l’association 4L Trophy est de 2 natures. Promouvoir, organiser et participer au raid 4L Trophy qui se veut solidaire mais aussi d’ordre social et pédagogique car il a permis à des élèves en bac professionnel d’une zone rurale d’apprendre et d’entreprendre.

La Fondation est fière d'avoir pu soutenir l'équipe 2020 dans ce projet solidaire et social qui pour la première fois a vu son impact carbonne compensé.

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 26/05/2020

Partager

 

Ils nous racontent…

C’est au mois de Mars 2019 que tout a réellement commencé pour les 8 membres 2019-2020. Après une AGO de passation, Johan prends la présidence de l’association, Stanislas la trésorerie et Israe le secrétariat. Leur volonté de partir à quatre équipages leur est décrite comme ambitieuse mais ils ont envie d’y croire.

 

Le premier événement est alors rapidement arrivé. Johan et Stanislas se sont en effet rendus à Nogaro pour rendre visite aux élèves de bac professionnel de la Cité scolaire d’Artagnan. Ils étaient accompagnés de Sami GANE, membre de l’association l’année précédente, de Cécile LATOURNERIE, chef de projet de OSE l’ISAE SUPAERO et de Joël DASTE, créateur de OSE et ami de Jean-Yves BLAIN, professeur de ces élèves, que nous vénérons tous dans cette association pour son travail et son investissement sur nos 4L et envers ses élèves.

Cette visite a été l’occasion d’expliquer aux élèves la « passation » qui avait eu lieu dans notre association, notre volonté de continuer de travailler avec eux ainsi que de leur rappeler les modalités de notre partenariat. Journée très agréable et conviviale sous le soleil gersois qui plus est.

 

 

Ensuite, jusqu’à Juillet 2019 et ses vacances scolaires, se sont enchainées les procédures administratives ainsi que la rédaction de notre plaquette sponsoring.

La rentrée de Septembre s’est annoncée prometteuse ! En effet nous avons eu nos deux premiers soutiens financiers pendant ce mois : un sponsor, KparK, et un mécène, Malerba. De plus, ce mois a été l’occasion de nous rendre à Nogaro avec les trois 4L que possède l’association afin de lancer officiellement le partenariat avec les élèves de Jean-Yves Blain. Au programme, discussion avec les élèves de Première de l’année scolaire 2019-2020 afin de leur présenter le projet et les 4L sur lesquelles ils allaient travailler. L’après-midi, c’était au tour des Terminales que nous avons d’abord remerciées pour le travail effectué l’année passée puis auxquelles nous avons fait une présentation pour « Réussir à l’oral » afin qu’ils abordent au mieux leur baccalauréat. Encore une bonne journée au pays du canard.

Quelques coups au moral pour l’équipe 

La recherche de sponsors a ensuite été une de nos priorités avec la constitution de dossiers pour différents appels à projet et démarchage par mail, par contact familial et en déambulant dans les rues toulousaines. Il faut avouer que cette partie était la plus compliquée puisque l’on a essuyé de nombreux refus… Mais pas assez pour nous décourager.

En parlant de coups au moral, nous en avons pris quelques autres en dehors de ces refus. En Octobre, Stanislas et Mathis nous ont annoncé qu’ils ne pourraient finalement pas participer au raid à cause d’un calendrier académique non compatible pour l’un d’entre eux. Stanislas a préféré ne plus exercer ses fonctions de trésorier, poste qui a alors été repris par Adrien. Le même mois nous aprennions que la 4L noire et rouge, l’ancêtre de l’association – elle était déjà là en 2018 –, ne pourrait pas prendre le départ de la 23e édition du 4L Trophy. Il faudrait donc trouver une autre voiture… Enfin le dernier gros coups a été le renoncement d’Israe et de Julien.

Malgré ces nombreuses mauvaises nouvelles, nous avons su nous relever. Ceci en grosse partie grâce à de nouveaux mécènes trouvés jusqu’à Novembre : Nutrisens, Imprimerie Guigon et Flat 69 avaient rejoint l’aventure. Ainsi, le 12 Décembre 2019, nous nous sommes officiellement inscrits pour le raid. Mais nos finances n’étant pas très fournies à cette période-ci, nous avons dû faire un prêt que nous avons eu la chance d’avoir à taux 0% grâce au BDE de l’ISAE-SUPAERO. Toutefois, si elles ne l’étaient pas elles allaient bientôt l’être. En effet en Janvier 2020, « Bonne année ! » n’a jamais été aussi vrai pour nous puisque l’ISAE-SUPAERO, Actia Automotive et Ausy sont devenus nos sponsors.

Nous avons aussi eu la chance d’être sélectionnés par la Fondation ISAE-SUPAERO pour bénéficier d’une bourse pour projet périscolaire que nous avons reçu après une cérémonie de remise très sympa. Enfin nous avons lancé notre campagne de crowdfunding qui a dépassé nos espérances. Pour remercier nos donateurs, nous avons réalisé une mosaïque avec leurs photos qui serait collée sur nos 4L par la suite.

Nous sommes également allé récupérer les trois 4L à Nogaro en Janvier. Cela a aussi été l’occasion de faire passer des oraux blancs aux élèves de Terminales sur ce qu’ils avaient commencé à préparer pour leur oral. Pour rester dans l’aspect mécanique, c’est lors de ce mois-ci que nous nous sommes rendus dans un centre Norauto pour un « stage automalin » dispensé gratuitement par l’enseigne pour apprendre les rudiments de la mécanique 4L aux trophystes.

Les derniers préparatifs

Vint alors Février, le « Mois du rush ». Le départ pour le raid étant le 18 Février, il a fallu régler les dernières choses à faire pour être prêts. Impression des stickers à La Manufacture du Visuel à Graulhet où Kellie nous a reçu dans la bonne humeur et nous a donné quelques conseils pour sticker les autocollants chez nous – le mauvais temps ne permettant pas de le faire là-bas -. Quelques courses et dernières préparations mécaniques avant de partir.


Un de nos projets phares était la participation d’un maximum de nos adhérents au raid 4L Trophy. Cette course 100% étudiante regroupe chaque année plus de 1 000 équipages dont l’objectif est de parcourir plus de 5 000 km en Renault 4L entre la France, l’Espagne et le Maroc tout en contribuant à une œuvre humanitaire. En effet, chaque pilote et co-pilote emportent avec eux des sacs de denrées alimentaires non périssables qu’ils donnent à la Croix-Rouge française lors du Village Départ. Ils emmènent aussi des sacs de fournitures scolaires et sportives qui sont quant à eux mis à disposition d’enfants défavorisés de la région de Merzouga au Maroc via l’association Enfants du Désert. L’événement apporte une aide importante à cette association chaque année et le bilan 2020 ne contredira pas cette affirmation. En effet, 20 000 écoliers vont pouvoir bénéficier du matériel apporté par les trophystes de notre édition qui a aussi vu passer un fauteuil roulant ainsi qu’un échographe mobile neuf parmi les dons. De plus 28 060 € de dons ont été récoltés lors du village départ, ceux-ci permettant de financer la construction d’écoles et salles de classes. Depuis le début du partenariat entre les deux organismes en 2005, ce sont 25 salles de classes qui ont été construites ainsi que 2 blocs sanitaires, 260 000 enfants qui ont bénéficié des fournitures données et plus de 70 projets de développement qui ont vu le jour dans la province d’Errachidia.

Le grand départ

Le départ s’est fait le 18 Février 2020 de Toulouse pour 4 d’entre nous : Benoît et Pierre, Adrien et Johan. Les contrôles techniques du 4L ont été passés le lendemain à Biarritz avec succès pour nos deux équipages nous permettant de commencer sereinement l’aventure.

Enfin, le Jeudi 20 Février, le départ officiel de la 23e édition du 4L Trophy a été lancé. Il nous a fallu alors nous rendre à Algésiras à la pointe de l’Espagne avec nos 4L afin de prendre le ferry à destination de Tanger Med le Dimanche suivant. La traversée de l’Espagne a été pour nous l’occasion de faire des escales et découvrir San Sebastian et ses fameux pintxos, Caceres et son centre historique fortifié, Séville et sa « color especial » que surplombe sa Giralda et enfin Gibraltar ou le « village d’irréductibles anglais » en Espagne.

 


Une fois au Maroc, nous avons roulé toute la journée du Dimanche pour rejoindre Boulajoule à 1 700 m d’altitude. L’immersion dans la culture de ce pays très différent du nôtre a été rapide. Notamment au niveau de l’organisation des villes qui est très atypique quand on compare aux villes françaises. Surtout, des paysages plus beaux les uns que les autres se sont succédés et nous offrant quelques surprises : des singes au milieu des montagnes et des points de vue extraordinaires au niveau des cols (2 200 m tout de même) !

Le lendemain, nous avons pris la route pour Merzouga, ville au pied des dunes. Cela a été l’occasion pour nos deux 4L d’avaler leurs premiers kilomètres de piste, le pied total pour nous. Notre bivouac était un peu excentré mais au plus près des dunes pour notre plus grand bonheur. Les couchers de soleil au-dessus de celles-ci sont magnifiques…

Nous avons déposés nos fournitures aux enfants dès notre arrivée. Les 2 jours qui ont suivis consistaient en des boucles durant lesquelles nous avons traversé déserts, oueds et steppes et tout cela comme seuls au monde. 

 

Rejoindre Marrakech

L’épreuve marathon a ensuite eu lieu afin de rejoindre Marrakech en deux jours, livrés à nous-même. Au programme : bien suivre le roadbook pour ne pas se perdre, oueds sablonneux à n’en plus finir et surtout un bivouac en autonomie que nous avons partagé avec deux autres équipages avec qui nous avons fait une bonne partie du périple. Pour les étudiants dans le secteur spatial que nous sommes, voir un ciel étoilé comme il l’était ce soir-là était juste le rêve.

  


Vendredi 23 Février, arrivée à Marrakech sous les applaudissements des familles de trophystes venues pour l’occasion. Mais ce jour marquait aussi la fin du raid, d’une aventure humaine et mécanique incroyable que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Le petit pêle-mêle ci-dessous est un condensé bien sûr non exhaustif des merveilleux moments que nous avons passé pendant ces quelques jours. 

Enfin, le retour a été pour nous l’occasion de mener à bien notre le nouveau projet né cette année pour l’association. 

Notre ambition : réduire au maximum le poids de nos activités sur l’environnement et notamment l’impact de notre participation au raid. Ainsi, nous avons décidé de compenser les émissions de CO2 que nous n'avons pas pu éviter pendant le raid, celles liées à nos trajets en voiture. Au total, en cumulant la distance parcourue par chacune de nos 4L, ce sont 9 770 km qui ont été avalés. En estimant une consommation (à la hausse) de 9 L/100km de carburant essence on en déduit une émission de 2,47 tonnes de CO2 que nous n’avons pas pu éviter et que nous avons donc décidé de compenser.
Mais qu’est-ce que la compensation ? Le site spécialisé CO2Solidaire.org donne la définition suivante :

"la compensation consiste à financer une réduction d’émissions de gaz à effet de serre via l’achat de crédits carbone issus d’un projet mené sur un territoire. La compensation carbone est un outil au service de la transition écologique et énergétique. Elle est un levier pour apporter un soutien financier au déploiement de solutions moins émettrices. Son rôle est minime dans la globalité du climat mais par son caractère transformationnel, un projet de compensation participe à son niveau à la préservation de notre climat."


Dans cet optique, nous avons donc proposé à toutes les personnes qui ont suivi notre aventure de voter parmi 4 projets de compensation issus de plateformes spécialisées telles que Reforest’Action, la Fondation Good Planet ou encore Greentripper.

Le résultat du sondage nous a conduits à soutenir un projet de plantation d’arbres au Maroc.

Pour compenser effectivement les 2,47 tonnes de CO2 émises, il a fallu financer la plantation de 17 arbres. Nous avions proposé ce projet initialement car il concernait des régions que nous avion traversées pendant le 4L Trophy : Rabat Khénitra et Alnif entre autres. Les arbres plantés permettront de soutenir l’amélioration des conditions socio-économiques des femmes dans les zones rurales (Tamaguert en l’occurrence), de sensibiliser les populations locales à l’agriculture durable et communautaire et permettra enfin aux populations de la région de pré-Sahara de soutenir l’avancée du désert en évitant la dégradation des oasis, leur lieu de vie.


Une fois rentrés, nous avons aussi réalisé un aftermovie regroupant les meilleurs moment de notre périple et disponible sur notre page YouTube puis il a été temps de passer le flambeau en préparant au mieux la passation avec le groupe 2020-2021.

Un partenariat fort avec le CIté scolaire d'Artagnan

Nous terminerons ce résumé en abordant notre partenariat avec la Cité scolaire d’Artagnan à Nogaro (Gers). Le principe de ce projet est le suivant : les adhérents se mettent à disposition des élèves de Terminale de la formation professionnelle « Maintenance des véhicules option A voitures particulières » du lycée d’Artagnan de Nogaro afin de leur donner les bases de la méthodologie de la présentation orale (exercices qu’ils ont pratiqués de nombreuses fois à l’heure d’aujourd’hui). L’association met également ses 4L à disposition des élèves de Première de la même section du même lycée pour leurs travaux pratiques. En contrepartie, nous demandons à ce que les TP des Premières contribuent à la préparation de nos voitures pour pouvoir participer au 4L Trophy sereinement et dans le respect du règlement du raid. 

Cette année, les 4L ont été apportées à la Cité d’Artagnan en Septembre 2019. Ca a aussi été l’occasion de présenter la collaboration aux élèves de Première, nouveaux dans le circuit, de remercier les élèves de Terminales pour leur travail lors de l’année précédente et de leur faire une première présentation de la méthodologie de l’oral. En Janvier 2020, nous sommes allés chercher les voitures qui avaient été préparées jusque-là par les Premières sous les directives de Jean-Yves BLAIN que l’on ne présente plus. Malheureusement, des problèmes d’emplois du temps nous ont empêché voir ces lycéens. Nous avons cependant pu passer une partie de la journée avec les Terminales pour leur faire passer des oraux blancs qui étaient davantage l’occasion de leur donner des conseils personnalisés et de leur permettre de prendre confiance.

Enfin, notre partenariat avec cet établissement de s’arrête pas là. En effet, pendant une semaine, les élèves de la formation course – qui leur donne accès à un CFP « Mécanicien sur voiture de compétition » – viennent à l’ISAE-SUPAERO pour découvrir des domaines de métiers avec lesquels ils seront susceptibles de travailler ou même dans lesquels ils continueront leurs études. Au programme, visite des départements de mécanique des fluides  et de structure avec des présentations et TP sur l’aérodynamique ou encore les matériaux dont notamment le composite. L’association apporte un soutien à OSE, organisateur de cette semaine, en faisant découvrir la vie étudiante sur un campus et en apportant une fois de plus ses aptitudes en termes d’exposé oral. Les nouveaux adhérents ont organisés cet événement et ont proposé aux élèves de Nogaro des activités sur le thème de l’aisance à l’oral. Ils ont pu partager deux repas avec eux dans une ambiance conviviale et propice à la discussion : l’objectif principal de notre participation !

Merci ! 

Alors nous aimerions dire un grand MERCI à la Fondation de nous avoir attribué une bourse pour projet périscolaire. Nous vous remercions aussi pour votre soutien sans faille et l’intermédiaire que vous avez constitué pour nos mécènes. Enfin, outre le soutien financier, la Fondation nous a soutenus moralement grâce à son équipe au top pleine de conseils et à l’écoute. C’est très appréciable dans les moments de doute. Mention spéciale à Medhi qui a été notre interlocuteur privilégié pour sa bonne humeur et sa disponibilité, et à Jeanne pour avoir relayé notre communication à merveille !

>>>> Lien vers l'Aftermovie <<<<


Je souhaite soutenir des projets périscolaires comme le 4L Trophy