Partir aux Etats-Unis et s'appuyer sur le réseau de l'ISAE-SUPAERO

Léo Toulet, bénéficiaire 2019 d’une bourse pour formation diplômante à l’étranger, revient sur son expérience d’une durée de 9 mois à l’UC Berkeley.  Une expérience enrichissante qui lui a permis de prendre conscience de la force du réseau et de la communauté ISAE-SUPAERO.

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 25/06/2020

Partager

 

Pourquoi avoir choisi l’UC Berkeley ?


Ce projet à Berkeley était prévu de longue date dans mon parcours professionnel. J’ai toujours eu pour objectif de travailler dans l’aérospatial et dans l’automatisation des systèmes spatiaux, qui est un des aspects fondamentaux de l’exploration spatiale. Ce double diplôme aux USA m’a permis de développer la double compétence Automatique - Aerospace engineering tout en m’ouvrant la porte des centres d’innovation américains.

 
Comment s’est déroulé ton parcours là-bas ?


Au niveau académique, ce master a d’abord été une approche totalement différente des méthodes françaises. L’offre de cours, les moyens de l’université, et la possibilité de personnaliser mon cursus à volonté m’ont permis d’étudier les matières qui m’intéressaient et d’acquérir une expérience pratique en travaillant sur des projets concrets. Le projet capstone, un projet de longue durée qui se rapproche beaucoup d’une expérience en entreprise, m’a fait découvrir des aspects du métier d’ingénieur que je n’avais pas eu l’occasion d’explorer avant, comme les relations avec d’autres entreprises et les défis posés par le travail en équipe et l’aboutissement de projets complexes.


Sur le plan personnel, cette année a été l’occasion pour moi de rencontrer des gens de toutes origines, qui ont eu des parcours variés et des aspirations uniques. Être dans la peau d’un étudiant international oblige à s’ouvrir aux autres et à rencontrer des gens avec qui je n’aurais probablement échangé si nous avions été à l’ISAE-SUPAERO. J’étais également le seul français de ma filière master, ce qui m’a permis de m’imprégner beaucoup plus de la culture locale. C’était sans conteste une expérience extrêmement enrichissante, et un des aspects de ce master qui m’a le plus positivement surpris.


Qu’en retiens-tu ?


Peut-être ironiquement, cette expérience a aussi été l’occasion pour moi de vraiment comprendre la force et la profondeur des liens tissés pendant mes deux années à l’ISAE-SUPAERO, si bien que si je devais avoir un unique regret de cette expérience, ce serait de ne pas revenir effectuer ma dernière année à Toulouse.  J’ai aussi pu constater la force du réseau ISAE du côté professionnel. Ce master, combiné au diplôme de l’ISAE-SUPAERO et au réseau de l’école aux USA, m’a permis de décrocher plusieurs offres d’emploi dans le domaine de l’aéronautique aux États-Unis.

Un grand merci !


Je tiens à remercier la Fondation pour son aide dans mon projet. Cette année à l’international a été un grand saut personnel, et un grand risque financier. Le soutien de la Fondation ISAE-SUPAERO l’a rendu possible, et m’a ouvert un nombre innombrable de possibilités pour les années qui vont suivre. 


Je garderai de cette aide une grande fierté pour mon école, ses étudiants, ses diplômés, et une envie d’aider ceux qui comme moi, auront besoin de ce petit coup de pouce pour réaliser leurs rêves.


_Go Bears, Léo Toulet


 

Pour soutenir les étudiants de l'ISAE-SUPAERO dans leur projet de formation diplômante à l'étranger, faites un don !