Le professeur Aniceto Belmonte en séjour à l’ISAE-SUPAERO

Angélique Rissons, chercheur en Photonique et Télécommunications Optiques au sein du Département Électronique, Optronique et Signal (DEOS) de l’ISAE-SUPAERO et l’ensemble de l’équipe ont accueilli Aniceto Belmonte, professeur en Optique Electromagnétique et Photonique à l’Université Polytechnique de Catalogne, Barcelona Tech.

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 15/01/2019

Partager

Pourquoi avoir fait venir le professeur Belmonte ?

Expert dans le domaine de l’optique électromagnétique et photonique depuis plus de vingt ans, nous l’avons jugé précieux pour consolider nos activités de recherche autour de l’émulation de lien laser satellite-sol.

Sa venue s’est focalisée sur la réalisation d’un banc expérimental capable de dégrader la phase d’un front d’onde de faisceau laser transportant de l’information en appliquant un modèle de turbulence atmosphérique. Ce banc est un dispositif holographique utilisant une matrice de micro miroir piloté par des profils de turbulence.

Comment se sont organisées les venues du professeur Aniceto Belmonte ?

La première visite nous a permis de travailler sur la génération des profils de turbulence par Matlab, un logiciel de calcul matriciel et numérique. Cette activité avait été initiée quelques mois auparavant dans le cadre d’un Projet Innovation Recherche d’un étudiant de l’Institut. Cette visite a également permis à Aniceto Belmonte de présenter ses travaux lors de la conférence OPTITEC sur les « Communication Optique Espace Libre », co-organisée par l’ISAE-SUPAERO le 24 janvier 2018.

Pour son deuxième séjour, le professeur Belmonte a assisté à une soutenance de thèse en tant que jury puis nous avons continué notre collaboration sur le banc expérimental.

Le dernier séjour qui a eu lieu en décembre 2018 nous a permis d’avancer sur la partie expérimentale du banc. Aniceto Belmonte nous a aidés à simplifier le dispositif interférométrique tout en gardant suffisamment de degré de liberté pour d’éventuels ajustements précis. Nous avons également eu l’occasion de visiter les installations de l’observatoire de Belesta afin d’envisager son utilisation pour réaliser des mesures de turbulence afin de consolider notre modèle statistique.

Quels sont les projets futurs ?

Actuellement, nous travaillons sur des réponses à des appels à projet européens ou transnationaux afin de consolider les financements de notre activité de recherche.

Nous prévoyons de monter un projet nous permettant de réaliser une démonstration d’un lien laser atmosphérique. Il est également prévu au 1er trimestre 2019 d’organiser une conférence et un article de revue.

« Le soutien de la fondation a été d’une aide précieuse dans le cadre des activités de recherche de la thématique OPTO du DEOS. »