3 étudiants à la prestigieuse Royal Institute of Technology de Stockholm

Trois étudiants du cycle ingénieur de l'ISAE-SUPAERO ont bénéficié de bourses de la Fondation  pour leur année d’étude à la Royal Institute of Technology de Stockholm (KTH).

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 09/11/2017

Partager

Le rayonnement international de l’ISAE-SUPAERO s’illustre par des partenariats avec des universités prestigieuses comme celle de Stockolm, première université en ingénieurie de Suède. Nacer, Alexandre et Loïc revienennt sur leur aventrure scandinave.

Quelles étaient vos motivations lors de votre arrivée dans l’Université d’accueil ?

" L’objectif était de découvrir, un autre système éducatif . J’ai choisi le master Vehicle Engineering afin d’obtenir deux diplômes complémentaires et la Suède pour la qualité de l’enseignement, la culture scandinave et le programme ERASMUS ", résume Alexandre.

Quels points vous ont frappé dans le monde universitaire suédois ?

" J’ai vu une autre façon de faire, avec plus d’autonomie, peu d’heures de cours, mais du travail personnel ", intervient Nacer.

Loïc rajoute : " la diversité des cours proposés est très large et les travaux de groupe avec des nationalités différentes stimulent l’apprentissage."

Que retenir sur le plan culturel de votre année en Suède ?

" La Suède est bien plus dépaysante qu’attendu et les Suédois soient très serviables et aidants. Cependant, l’hiver a été rude et le coût de la vie est un peu élevé ", nous confie Alexandre.

De son côté, Loïc nous raconte : " je retiendrai mon voyage en Laponie et la rencontre d’indigènes Samis donnant à réfléchir aux conséquences du réchauffement climatique."

" J’ai participé, à l’organisation du Students’ Nobel NightCap, soirée organisée par des étudiants de KTH lors de la remise des prix Nobel pour les invités de la cérémonie", nous raconte Nacer.

Que retirer de cette expérience pour vos futures carrières ?

" Je regarde mon avenir sous un horizon élargi. J’envisage plus facilement une carrière internationale. Je considérerai de la même manière les opportunités en France ou à l’étranger ", réagit Loïc.

Nacer ajoute : " une expérience internationale et diplômante sera un atout indéniable pour travailler à l’international ".

Que garderez-vous de cette année sur le plan personnel ?

Loïc prend la parole et nous décrit son ressenti et parle au nom de ses camarades : " Je m’estime très heureux et chanceux. J’ai fait la connaissance de beaucoup de personnes. Tout cela a répondu à mes attentes : une ouverture internationale plus grande, la découverte du pays, et une maîtrise de l’anglais, surtout à l'oral ".

« Un simple mais sincère merci pour cette bourse qui a été un soutien non négligeable, et qui m’a aidé à m’en sortir financièrement. »

Alexandre

« Je tiens à remercier la Fondation pour cette bourse et je suis très reconnaissant de la confiance placée en moi. Elle m’a permis de me focaliser sur mes études. »

Nacer

« Je remercie la Fondation pour l’attribution de cette bourse qui m’a permis de vivre à 100% mon voyage sans arrières pensées dues à des restrictions financières.»

Loïc