Retour sur la journée OSE l’ISAE-SUPAERO

Ce jeudi 21 mars, à l’ISAE-SUPAERO a eu lieu la journée annuelle consacrée aux parrains et marraines du programme OSE l’ISAE-SUPAERO : la journée OSE.

Publié le : 25/03/2019

Partager

Dès le matin, 200 collégiens et lycéens des établissements partenaires ont eu la chance d’écouter les conseils de leurs parrains et marraines présents pour la plupart et en Skype ou par vidéo pour les autres : l’astronaute Thomas Pesquet, Ines Belgacem, doctorante en planétologie, Vincent Lecrubier chef d’entreprise et ancien sportif de haut niveau, Arnaud Prost, en formation pilote de chasse, Sophie A, première femme pilote d’essai hélicoptère et enfin Matthieu Ponin-Ballom, pilote de chasse.

Tous se sont accordés sur l’importance de surmonter les obstacles en se donnant et ont insisté sur quatre clefs de réussite que sont la curiosité, le plaisir, l’investissement et surtout le fait de croire en ses rêves.

Pour clôturer la matinée et faire le lien avec les activités de l’après-midi, Philippe Carrette, pilote de ligne en situation de handicap leur a fait découvrir son univers et son projet d’aeromédalier.

Le temps du déjeuner, les collégiens, lycéens et enseignants ont pu partager un moment de convivialité et échanger avec leurs parrains, marraines et les étudiants de l’ISAE-SUPAERO.

L’après-midi, les étudiants bénévoles avaient organisé des ateliers autour de la sensibilisation au handicap. Grâce aux différents partenaires et à l’engagement de tous ce fut un moment très enrichissant.

Tout d’abord le handisport a été mis à l’honneur : du rugby-fauteuil avec le Stade Toulousain Handisport, du handi-judo avec la Fédération Française de Judo, de l’handi-escalade, proposé et animé par Bertrand Sarrebressolles, professeur de sport à l’ISAE-SUPAERO, et du Torball (jeu d’opposition pour les déficients visuels) animé par des étudiants avec l’aide du Centre Jean Lagarde, établissement partenaire de OSE l’ISAE-SUPAERO.

Cette approche sportive a été complété par des ateliers crée et animé par les étudiants autour de la dislexie, la surdité et des connaissances générales sur les handicaps.

Enfin, l’entreprise SEGECO est venue contribuer à cette après-midi de sensibilisation au handicap par des jeux autour de la déficience visuelle tandis que l’association Handi’Apt imaginait par le dessin une ville plus inclusive avec les jeunes collégiens et lycéens.


Retour en images sur la journée