Les prix entrepreneuriat 2020

En 2020, c'est deux prix entrepreneuriat que la Fondation a eu le plaisir de remettre à deux start-up prometteuses qui sont Diodon et Exotrail.

A cette occasion, ils passent devant les caméras pour vous raconter l'histoire de leur projet en vidéo !

Publié le : 22/01/2021

Partager

 

Pour la deuxième année du prix entrepreneuriat, c'est deux projets qui ont retenu l'attention de la Fondation.

Diodon

Tout d'abord celui d'Antoine Tournet et Roman Luciani (S 2018), co-fondateurs de Diodon, une startup qui a conçu le seul drone d'observation à la structure entièrement gonflable, sans partie rigide, qui peut se poser sur tous les terrains et même en mer. Un drone qui a été testé par l'Armée Française.

 

 

Le projet de drone gonflable DIODON a été mené par Roman Luciani et Antoine Tournet (S 2018) dès le début de leurs études à l’ISAE-SUPAERO en 2014. C’est durant leur classe préparatoire respectives qu’ils ont développé différents projets d’ingénierie les menant à leur idée de drone à structure gonflable, imaginé à ses débuts pour des sports de glisse. Camarades de promotion, Antoine et Roman se sont rencontrés autour de cette volonté commune d’entreprendre et c’est la complémentarité de leur compétence qui les a conduites vers ce projet innovant : le DIODON. 
Après s’être consacrés tout le long de leurs études au développement de ce produit, c’est en mars 2017 qu’il cofondent DIODON Drone Technology. Dès leur début, la Fondation ISAE-SUPAERO les soutiens par le biais de bourses entrepreneuriat leur permettant de participer à un Salon et de recruter un stagiaire. C’est avec beaucoup de plaisir qu’elle remet aujourd’hui à Diodon un Prix entrepreneuriat.

 

Exotrail 

Puis la startup Exotrail, co-fondée par Paul Lascombe (S 2017) qui fournit des solutions de transport pour le domaine spatial en vendant des systèmes de propulsion électrique aux fabricants de petits satellites. Une startup qui a réussi avec succés plusieurs levée de fonds (18,5 M€ depuis leur création).

 

 

C’est au cours de ses études, à l’École polytechnique (X 2015) d’abord, à l’ISAE-SUPAERO (S 2017) ensuite, que Paul Lascombe a commencé avec David Henri à travailler sur Exotrail pour finalement cofonder la start-up en 2017. Un parcours qui lui a permis de développer à la fois la culture scientifique et la culture entrepreneuriale nécessaires à la réalisation de ce projet.
Exotrail fournit des solutions de transport pour le domaine spatial en vendant des systèmes de propulsion électrique aux fabricants de petits satellites afin que leurs satellites puissent manœuvrer et bouger après le lancement par une fusée. Exotrail développe par ailleurs une suite logicielle permettant d’utiliser des solutions de propulsion sur des petits satellites.  
Dès le début de l’aventure en 2017, la Fondation ISAE-SUPAERO a soutenu Exotrail par le biais d’une bourse entrepreneuriat et c’est aujourd’hui avec beaucoup de plaisir qu’elle remet à cette start-up prometteuse un Prix entrepreneuriat.

Depuis leur création, Exotrail a levé 18,5 M€ de la part de fonds de capital-risque, de dirigeants de l’industrie spatiale et à travers des subventions et avances remboursables de la part de Bpifrance et de la Commission Européenne entre autres. L’entreprise qui emploie aujourd’hui 25 personnes dans leurs deux bureaux à Massy et à Toulouse a été choisie comme symbole de l’innovation industrielle début janvier par le Gouvernement afin de lancer le 4ème programme d’investissement d’avenir !