Un séjour d’étude à l’Imperial College London avec Clément

Clément Esminezhad Limoochi et Mathias Dus (promo S2018) sont tous les deux partis en double diplôme à l’Imperial College London. Clément pour un Msc Advanced Computational Methods for Aeronautics, Mathias pour un Msc Applied Mathematics. Ils ont tous les deux bénéficié, à cette occasion, d’une bourse d’excellence de la Fondation ISAE-SUPAERO. Découvrez l’interview de Clément. (1/2)

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 25/01/2018

Partager

QUE T’A APPORTE CE SEJOUR D’ETUDES D’UN POINT DE VUE PERSONNEL ?

Londres a été un lieu de rencontres très riches. Les étudiants à l’Imperial College et les Londoniens, de par leur envie d’innover et leur diversité, m’ont vraiment ouvert à de nouvelles cultures, de nouvelles façons de penser et d’interagir.
Par ailleurs, au sein du département aéronautique de l’Imperial College, des talks (pour découvrir une nouvelle entreprise par exemple) sont régulièrement organisés, ainsi que des présentations de publications scientifiques. Ces événements ont été très intéressants !

ET D’UN POINT DE VUE ACADEMIQUE ?  

J’ai affiné mes connaissances via mon parcours en Msc Advanced Computational Methods for Aeronautics, tout en découvrant de nouveaux domaines d’études passionnants, en suivant par exemple les cours de Separated flows and fluid-structure interaction, Hydrodynamic stability, Navier stokes equations and turbulence modelling, ou encore d’Innovation management.
    
J’ai réalisé durant mon séjour la chance que j’avais de pouvoir étudier et travailler dans l’industrie du spatial. Cette industrie cherche constamment à innover et à explorer de nouveaux champs. C’est dans cette dynamique que j’ai rencontré mon maître de mémoire, Paul Bruce, enseignant chercheur à l’Imperial College, rattaché au département aéronautique et maître de conférence en High speed aerodynamics. J’ai pu travailler avec lui sur l’étude de nouveaux véhicules d’entrée atmosphérique Martienne. Ma thesis a été d’ailleurs, pour moi, la partie la plus intéressante de mon séjour. Il s’agissait de réfléchir sur un nouveau concept de bouclier thermique à la NASA permettant d’amarsir une grande charge embarquée et permettant une entrée atmosphérique sans contraintes.

QUELLE CONCLUSION POURRAIS-TU FAIRE DE CE SEJOUR A L’IMPERIAL COLLEGE ?

Ce séjour restera définitivement un plus pour mon parcours professionnel et m’a ouvert de nombreuses portes. J’ai pu consolider mes connaissances et suis aujourd’hui en contrat de professionnalisation chez Thalès Alenia Space.
Enfin, lors de cette année j’ai continué à participer au programme OSE (ndlr : Programme d’ouverture sociale de l’ISAE-SUPAERO) à distance en faisant de l’aide aux devoirs auprès d’un groupe de première au lycée de St-Gaudens (Toulouse) et auprès d’un groupe de terminal au lycée de Nogaro.
C’est par ces différentes expériences que je suis convaincu de vouloir participer à un meilleur avenir, que ce soit en partant à la découverte d’autres planètes, ou en aidant et en stimulant intellectuellement les esprits des prochaines générations.