Témoignage de notre plus jeune donatrice !

Découvrez l’interview de Camille Marcenat, alumnus Supaero 2016 et plus jeune donatrice de la Fondation ISAE-SUPAERO ! Aujourd’hui ingénieure conception de satellites de télécommunication chez Airbus Defence and Space, Camille nous raconte son parcours à l’ISAE-SUPAERO et nous fait part des motivations qui l’ont poussé à donner à la Fondation de l'Institut.

Catégorie : Donateurs et mécènes

Publié le : 19/01/2018

Partager

BONJOUR CAMILLE, EN QUOI LA FORMATION A L’ISAE-SUPAERO T’AS CONFORTE DANS L’IDEE DE T’INSERER DANS LE SPATIAL ?

L’école m’a offerte de nombreuses opportunités de me confronter au secteur.
Des intervenants de l’IRAP, de l’ONERA, du CNES etc. sont par exemple régulièrement invités et nous permettent d’avoir une vision générale du spatial.
Les professeurs m’ont aussi beaucoup soutenu pour mon séjour d’été à la DLR Summer School à Albach (Autriche) pour y approfondir mes connaissance en Aerospace.
Enfin, j’ai pu mettre en pratique mes connaissances à la Supaero Space Section, le club de fusées expérimentales de l’ISAE-SUPAERO. J’ai participé en 2014 à la réalisation d’une case électronique pour un lanceur supersonique dans le cadre du projet PERSEUS (Projet étudiant de Recherche Spatiale Européen Universitaire et Scientifique), une initiative du CNES. Nous avions lancé la fusée à Kiruna en Suède. Ce projet nous a valu le prix de la meilleure réalisation technique. Aujourd’hui, l’association a bien grandi. C’’est avec beaucoup de fierté que je suis le développement de chaque projet.

UN MOT SUR TON ENGAGEMENT EN TANT QUE MEMBRE DU BDE EN CHARGE DES RELATIONS ALUMNI DURANT TES ETUDES ?

Au BDE, j’ai coordonné plusieurs rencontres élèves / alumni. Des dîners et rencontres à thèmes ont été organisés. Nous avons par exemple invité des pilotes d’essai, ou encore des anciens comme Thomas Pesquet (S2001) et Jean-François Clervoy (S1983) pour des thèmes autour du spatial.
Cette expérience m’a conforté dans mon choix de m’investir encore aujourd’hui dans le réseau de l’ISAE-SUPAERO. J'étais d’ailleurs présente cette année pour la remise des diplômes avec l’Amicale.

TU AS ETE LAUREATE DE LA FONDATION EN 2016. EN QUOI CONSISTAIT TON PROJET ? QUE T’A-T-IL APPORTE ?

La Fondation m’a soutenu pour ma participation au Congrès international d’aéronautique (IAC) avec d’autres camarades de promo. Ce Congrès s’était tenu à Guadalajara au Mexique. Nous avions présenté notre projet de dernière année qui consistait en une étude de faisabilité d’un nanosatellite pouvant effectuer le transfert Terre-Lune tout en emportant une charge utile de petite taille.
L’IAC a été l’occasion d’aller jusqu’au bout de notre projet dans un cadre international. J’ai pu y faire de nombreuses rencontres, approfondir mes connaissances techniques, découvrir de nouveaux projets de recherche et de nouvelles entreprises. Ma vision de la politique des agences spatiales et des grandes entreprises privées s’est affinée via des séminaires réunissant de grands dirigeants autour de problématiques telles que Mars, le changement climatique, le Moon Village, etc.
Il me plairait à l'avenir de participer à ce genre d'événement et d'être active au niveau international.

"JE REMERCIE LA FONDATION POUR CETTE MAGNIFIQUE OCCASION, C’EST MAINTENANT A MON TOUR DE DONNER POUR QUE D’AUTRES ETUDIANTS PUISSENT PROFITER DES MEMES OPPORTUNITES OFFERTES A L’ISAE-SUPAERO !"

© ISAE-SUPAERO / Aude Lemarchand