Vincent Guermonprez, donateur, ambassadeur du don de promotion (ou "Classgift") SUPAERO 1982 et Responsable grands comptes à Airbus Defence and Space, nous livre ses motivations et l'importance du don aux projets de l’ISAE-SUPAERO à travers la Fondation ISAE-SUPAERO.

Catégorie : Donateurs et mécènes

Publié le : 19/10/2017

Partager

Un don de promo, c’est l’occasion pour toute une promotion de se fédérer pour un projet collectif et se retrouver dans un cadre convivial. Nous n’avions pas vu certains camarades depuis plusieurs années et l'objectif n'a pas été manqué ! Reconnaissant ce que nous devons à notre école en matière de formation, nous nous sommes réunis à l'occasion des 35 ans de la promo et avons découvert avec plaisir ce qu'est devenu l'Institut, fruit de la fusion des deux écoles, dans un campus élargi et rénové.
 
L’ISAE-SUPAERO doit rester une référence pour la formation d'ingénieurs en aéronautique et techniques spatiales et nous devons la soutenir dans cette spécificité. Sur le marché européen, voire mondial, de cette formation aérospatiale, la concurrence est devenue forte et les budgets institutionnels ont tendance à stagner.

Le recours aux fonds privés est nécessaire pour défendre un rang jamais acquis dans ce contexte concurrentiel. Les entreprises intéressées par la formation d'ingénieurs qualifiés sont mises à contribution. Les dons particuliers sont une autre source de financement et les anciens élèves, "alumni" selon le mot emprunté au latin par nos amis anglo-saxons, ne doivent pas bouder la fierté de l'alimenter à travers la Fondation ISAE-SUPAERO. Surtout quand on les sollicite sur des projets concrets particulièrement indiqués pour un Institut de formation en aéronautique.

Le projet pour lequel notre promo s'est mobilisée consistait à contribuer à l'achat, pour l'ISAE-SUPAERO, d'un avion dédié à l'expérimentation en vol pour l'étude des facteurs humains dans la boucle de pilotage. C'est un investissement utile qui, outre son volet pédagogique,  permettra au labo de neuro-ergonomie de l'ISAE-SUPAERO de proposer aux avionneurs ses services et des essais en vol à moindre frais dans le cadre, par exemple, d'avant-projets.
 
Mon attachement personnel à donner pour l'ISAE-SUPAERO se résume en cinq points :
 

  • Contribuer à la formation de jeunes gens qui commencent à découvrir les métiers de l'air et de l'espace et auxquels nous pouvons transmettre, en plus d'écots abondés (fiscalement) par l'Etat, quelques échos de notre expérience.
  • La satisfaction de contribuer directement (et faire contribuer l'Etat…, j'insiste) à un projet aussi concret que précis avec un double intérêt pédagogique et économique pour l'Institut.
  • Le souci de l'avenir de l'Ecole que j'ai aimée, qui m’a reçu, en partie formé et préparé à la vie professionnelle.
  • Dans mon activité professionnelle à l'export, des clients sollicitent des formations pour leurs personnels, et je souhaite pouvoir recommander la qualité des formations dispensées à  l’ISAE-SUPAERO.
  • Enfin, le volet social est pour moi important : lorsque j’étais moi-même étudiant, j’étais heureux de découvrir une assez grande diversité d'origines, régionales et sociales des élèves qu’il faut aider à préserver.