Diodon Drone Technology : la startup du premier drone gonflable

Diodon Drone Technology - Roman Luciani et Antoine Tournet par Aude Lemarchand

Entreprendre à l'ISAE-SUPAERO - Portrait 4/5

Rencontre avec Roman Luciani et Antoine Tournet, tous deux étudiants à l'ISAE-SUPAERO et co-fondateurs de Diodon Drone Technology, la startup commercialisant le premier drone gonflable pour les besoins de la défense et de la sécurité civile. 

 

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Publié le : 20/12/2017

Partager

Innover et créer une entreprise à l'ISAE-SUPAERO

Reportage vidéo : Présentation du drone / Les aides de la Fondation / L'équipe

Interview écrite : Les soutiens de l'ISAE-SUPAERO pour le développement de la startup /  Les perspectives de développement futures de Diodon Drone Technology

 

 

En quoi les soutiens de l’ISAE-SUPAERO vous ont aidé à passer du stade de projet à celui de startup ?

 

C’est en partie l’école qui nous a amené à pivoter notre projet vers le marché militaire et la sécurité civile.

Au fil des opportunités et des rencontres, le réseau de l’ISAE-SUPAERO nous a ouvert à d’autres perspectives de développement et nous a conduit à mieux connaitre notre clientèle cible actuelle. Nous avons ainsi pu être conseillé et orienté par des anciens de la DGA, des forces spéciales, et en fin de compte confronter notre produit à leurs attentes.

Les enseignants-chercheurs de l’ISAE ont aussi été derrière nous. Jean-Marc Moschetta, professeur d’aérodynamique nous avait par exemple introduit au salon Drone in Toulouse où nous avions pu tester notre idée à ses débuts. Au niveau de la R&D, deux des départements de recherche de l’Institut nous ont accompagné sur la partie technique.

En terme de développement d’entreprise, nous avons formalisé notre projet dans le cadre des PIR (ndlr : Projet d’Initiation à la Recherche adressé à tous les deuxièmes années). Nous avons été soutenu à nos débuts  par Philippe Girard, chef de programme du MS Management de grands projets. Son expertise dans la gestion nous a aidé dans la mutation de notre idée en startup. 

Aujourd’hui, l’école nous fournit un local, nous bénéficions d’un parcours aménagé pour concilier nos deux parcours d’étudiants et d’entrepreneurs et Dan Nguyen, chargé de mission innovation et entrepreneuriat nous conseille sur les aspects entrepreneuriaux.

 

"Au-travers de ces dispositifs, nous avons énormément appris et pu développer nos compétences managériales en plus de nos connaissances techniques."

 

La Fondation ISAE-SUPAERO nous a aussi appuyé financièrement. Concrètement, ce soutien financier s’est traduit par le brevetage de notre concept et par notre participation au salon Milipol, un salon dédié à la sécurité intérieure des Etats ; où nous avons d’ailleurs été lauréat du prix de l’innovation !

 

L’écosystème startup de l’ISAE-SUPAERO est de plus en plus dynamique et nous avons ainsi bénéficié des retours d’expériences de nos ainés, anciens de l’ISAE-SUPAERO aujourd’hui à la tête de startups : Rythm pour l’amorçage de notre startup, Sterblue pour la fabrication de systèmes embarqués intelligents, Wingly pour notre levée de fonds à venir. En contrepartie, des PIR entrepreneuriaux et des jeunes startups en devenir comme E-Sign viennent régulièrement nous demander conseils. 

Nous tenions à remercier l’ensemble des acteurs de l’ISAE-SUPAERO qui nous ont énormément aidé dans la réalisation de notre startup ! 

 

Où en êtes vous actuellement ? Quelles sont vos perspectives de développement futures ?

 

Après ces différentes étapes de R&D et de construction commerciale, nous arrivons bientôt en phase finale de notre premier cycle de développement. Afin de soutenir notre activité, nous accueillons aujourd’hui deux stagiaires dans notre structure et préparons une levée de fonds pour passer au second pallier de développement.

Les nombreux prix que nous avons gagné au sein de l’ISAE mais aussi à l’extérieur nous ont conforté dans l’idée de persévérer et d’améliorer sans cesse notre offre et nos produits.

Depuis mars 2017, nous sommes labélisés « Generate », un label décerné par le GICAT (Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) dont le but est de promouvoir l’innovation dans le secteur de la défense. Cette labellisation nous donne accès à un réseau riche et nous permet d’enraciner durablement notre startup dans le secteur de la défense et de la sécurité.

Sur le moyen terme, nous visons la place de leader français du drone durci dans le secteur de  la défense et à plus long terme, celui de leader de la robotique durci.

Malgré les incertitudes inhérentes à l’entrepreneuriat, le challenge nous stimule, et nous mettons tout en œuvre pour atteindre nos objectifs en cherchant continuellement à nous améliorer et à répondre aux attentes de notre marché.

En savoir plus sur Diodon Drone Technology

© Photo Aude Lemarchand, ISAE-SUPAERO 

 

Découvrez les autres reportages "Entreprendre à l'ISAE-SUPAERO" :

Eloa Guillotin, Présidente de l'association ISAE-SUPAERO Entrepreneurs

Claire Lor, immersion au startup week-end Space Edition

Arnaud Carrere, Bastien Chevallier et Baptiste Fromont, porteurs du projet E-Sign, un traducteur holographique de la langue parlée vers la langue des signes

 

Soutenez l’entrepreneuriat en faisant un don à la Fondation ISAE-SUPAERO